Très jolie création pour cette BD de Jon McNaught qui a reçu le prix Révélation du festival d’Angoulême 2013. On y retrouve deux nouvelles graphiques retraçant le quotidien sans surprise de deux personnages dans la bourgade de Dockwood. Suivant leur routine avec précision on en oublierait presque la nature qui change, mais chaque petite scène est ultra décomposée pour attirer notre attention sur les détails. La succession des vignettes et l’ambiance silencieuse, ponctuées par quelques mots et onomatopés, donnent un sentiment de temps qui passe et révèle l’intérêt de s’attarder sur les petits riens.

automne

laquatriemedecouv-amalgame

C’est un mardi gris d’octobre semblable à tant d’autres dans la petite ville de Dockwood. Les habitants vaquent à leur occupations quotidiennes: à la maison de retraite d’Elmview, un garçon de cuisine prépare le repas des pensionnaires; le long de la rue Nettlefield, un livreur de journaux finit sa ronde; et dans les arbres les hirondelles se rassemblent à grand bruit avant de s’envoler vers l’Afrique.

Oeuvre contemplative et douce-amère, Automne suit les trajectoires de  ces habitants, que Jon McNaught se plaît à faire se croiser, avec, pour toile de fond, les vestiges de l’arrière-saison.

« Je n’éprouve de profonde affinité esthétique qu’avec peu de jeunes artistes mais l’incandescent et radieux Automne de Jon McNaught est, à ce jour, l’une de ses plus belles odes à la beauté simple de la vie C’est une merveille. » Chris Ware, auteur de Jimmy Corrigan.

automne2

♦♦♦
Suivez-nous !
FACEBOOK
 // TWITTER // INSTAGRAM
♦♦♦

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...