Aujourd’hui, je vais m’écarter un peu des galeries et vous parler du meilleur endroit de la capitale pour admirer des œuvres de street-art ou de graffiti. Cet endroit, c’est tout simplement la rue.

En effet, même si Paris n’a pas la réputation de Londres ou Berlin, notre capitale reste très riche en graffitis, pochoirs et autres affiches ou stickers.

Je vais donc ici vous présenter quelques-uns de mes spots préférés pour profiter des œuvres d’artistes d’horizons et de styles variés.

Tout d’abord le 11ème, qui est de loin mon arrondissement de prédilection pour mes ballades artistiques. Remontez par exemple le boulevard Beaumarchais et la rue Amelot qui lui est parallèle pour apprécier les créations de nombreux artistes internationaux – tels que Reka (Australie), Nick Walker (Angleterre) ou Stinkfish (Colombie) pour en citer quelques-uns. Vous pouvez également aller jeter un œil sur le travail d’un graffeur en pleine action rue Oberkampf, où l’association le M.U.R offre 2 fois par mois à un nouvel artiste une zone libre pour s’exprimer.

BeaumarchaisAmelot-amalgameBoulevard Beaumarchais – Rue Amelot

Astro&Crash-Le M.U.R-amalgameAstro & Cash – Le Mur

Le 13ème arrondissement, dont le maire encourage fortement le street-art, est également idéal pour voir de nombreuses œuvres. On peut en effet y trouver de nombreux travaux du pochoiriste français C215, des fresques gigantesques de Shepard Fairey (aussi connu sous le pseudo Obey) ou de Inti, artiste colombien qui a recouvert la façade d’un immeuble de pratiquement 50 mètres de haut. Enfin, une visite du 13ème ne serait pas complète sans passer par les Frigos, ancienne gare réfrigérante pour les trains de marchandise maintenant transformée en squat d’artistes dont tous les murs sont recouverts de graffitis.

C215.13eme-amalgameC215

Obey-Inti-amalgameObey – Inti

Frigos-amalgame
Les Frigos

Poursuivons ensuite notre promenade par un petit tour en bord de Seine dans le 19ème pour découvrir la rue Henri Noguères et ses graffitis qui changent au gré des semaines, et remonter vers la rue de l’Ourcq pour y découvrir les nombreuses œuvres d’inspiration inca du graffeur local Da Cruz.

Pour finir, un passage du côté de Belleville vous permettra de traverser la rue Denoyez, couverte de graffitis, pochoirs et affiches divers, avant d’errer dans ce quartier qui offre de nombreux autres plaisirs au hasard des allées.

Je vous laisse donc sur quelques clichés de mes ballades mais cette liste est bien sûr loin d’être exhaustive et je ne saurais trop vous encourager à errer au hasard des rues de Paris afin de découvrir par vous-même tout ce que notre belle ville a à offrir artistiquement parlant.

Da Cruz Ourcq-amalgame

Da Cruz – Rue de l’Ourq

Rue Henri Noguäres-amalgameRue Henri Noguères

♦♦♦
Suivez-nous !
FACEBOOK
 // TWITTER // INSTAGRAM
♦♦♦

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...