guacamole-recette-cuisine-food-amalgame-magazine-2014

Ola. A défaut de faire de la recette originale, je fais de la recette pleines d’astuces ! Ben oui, le guacamole tout le monde a sa recette, tout le monde s’y est déjà frotté et surtout, tout le monde a son avis sur la question. En toute humilité donc, voilà simplement de quoi optimiser la préparation de son guacamole avec des produits 100% frais et naturels.

 ▲▲▲

pour un gros bol
2 avocats bien murs – 3 tomates cocktail – 1 oignon nouveau – une dizaine de brins de coriandre – quelques gouttes de Tabasco – 1 citron vert – 2 cuillères à soupe d’huile d’olive – sel & poivre

▲▲▲

guac 2Commencer par le guacamole. Peler la tomate et l’épépiner pour ne garder que la chaire. Pour la peler, petite astuce rapide vue chez une pote qui a aussi pour habitude de couper les pizzas aux ciseaux (c’est dire si c’est futé) : Faire chauffer de l’eau dans une bouilloire, en bas de la tomate, inciser la peau en former de croix, la placer dans un bol ou un verre et la recouvrir d’eau bouillante. Au bout d’une minutes environ, rincer la tomate à l’eau fraîche et la peler. Sans la peau c’est vraiment meilleur et avec cette technique ça prend vraiment 2 secondes, alors pas d’excuse !
Une fois épépinée, hacher la chaire en petits cubes. Laver ensuite la coriandre fraîche et ciseler grossièrement les feuilles.
Enfin, hacher l’oignon nouveau très finement. Pour info, si on n’a pas d’oignon nouveau, l’échalote (plus douce et digeste que l’oignon traditionnel) le remplace très bien.

On passe ensuite à la vedette de la recette. Déjà, il n’y a pas de secret, pour un bon guacamole, il faut vraiment choisir un bon avocat. Même si ça reste toujours un peu la surprise quand on l’ouvre, il existe quelques techniques de sioux :
Pour éviter les dégâts, le choisir gros, lourd et mou quand on appuie dessus. Mieux vaut miser aussi sur des produits du marché ou du primeur. Je n’en fais pas une règle d’or mais à chaque fois que j’ai acheté des avocats en supermarché j’ai été très déçue, genre il y avait des petites fibres dures dans la chaire, des taches noires ou pire, la chaire était savonneuse, impossible à hacher. Bref, il faut éviter les avocat à 0,50 centimes. Pour rappel, c’est un fruit qui vient quasiment toujours de loin…

guac 3Voilà pour la petite histoire, maintenant pour la recette, on ouvre notre bel avocat en 2, on ôte le noyau et on entaille grossièrement la chaire au couteau. Arroser légèrement de jus de citron, saler, poivrer et verser 2 à 3 goutes de tabasco dessus. A l’aide de cuillère à soupe, détacher la chaire, la mettre dans un bol et écraser à la fourchette. Si il est bien mur, ça doit se faire tout seul. Si on est équipé d’un petit hachoir manuel, ça va encore plus vite.

Ajouter ensuite la garniture préparée avant : oignon, tomates et coriandre. Mélanger délicatement et assaisonner à nouveau si besoin. C’est aussi à ce moment là que je dose vraiment le citron. Si on en met trop avant et sans goûter, il y a le risque de ne plus du tout sentir le gout de l’avocat. Verser enfin un trait d’huile d’olive. Ici j’ai pris de l’huile parfumée à l’ail, c’était trop bon. Hihi.

Pour un apéro, servir le guacamole dans la foulée, sans passer par la case frigo qui casse vraiment tout le gout de l’avocat, accompagné de petites tortillas, de brisures de feta et de quartiers de jus de citron.

Vale ?

▲▲▲

guac 4bis

guac 5Dernière astuce pour la conservation : Pour éviter que le guacamole ne s’oxyde trop, il n’y a pas que le citron. Un truc qui marche très bien c’est « filmer au contact ». Comme disent les vrais.
(Ça veut dire couvrir de film alimentaire en touchant toute la surface du guacamole et en évitant les bulles d’air)

♦♦♦

SOUNDCLOUD // FACEBOOK // TWITTER // INSTAGRAM // PINTEREST

♦♦♦

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...