Comment percer à jour le secret du Berghain quand ce mystère nocturne est savamment entretenu par ses propriétaires mais aussi par sa clientèle pas peu fière de nourrir ce mythe : « Aaaah le Berghain! le club le plus incroyable d’Europe! »

Vous ne serez pas surpris, ce n’est certainement pas à Paris, capitale snob et guindée, que ce club brut et décomplexé fait loi. Non, évidemment, ça se passe à Berlin, non loin de l’East Side Gallery. 1H30 d’avion et vous voilà aux antipodes du glamour, face à un bâtiment fantôme, vestige d’une autre époque avec son architecture digne d’une ère communiste. Et c’est bien là qu’on reconnait le style allemand: avoir le génie de réhabiliter une centrale électrique désaffectée pour y dresser sous ces murs un club virulent à la techno aussi bétonnée que les lieux! Et justement, le Berghain, théâtre de tous les possibles prend tout son sens en se targuant avec ironie d’une interdiction, une seule: les appareils photo! Ce n’est pas si paradoxal que ça en a l’air, le Berghain vous offre en échange la promesse d’une discrétion totale sur votre virée nocturne.

On ne rentre pas comme on veut au Berghain, victime depuis quelques années du succès de son mystère qui fait saliver. Pas question ici de se pointer sapé façon boite parisienne, vous vous feriez refouler direct (Ca fait plaiz’ hein?). Arborez plutôt un style vestimentaire détendu, sans prétention (baskets carrément envisageables). N’allez pas imaginer non plus que si vous êtes un groupe de nenettes, c’est du tout cuit, nous ne sommes pas au Silencio, vous ferez la queue, comme tout le monde avec le risque de repartir brocouille mais le jeu en vaut la chandelle! Votre nuit se joue sur le bon vouloir de Sven, sorte de Dracula pas franchement commode, tatoué au visage (rien que ça!) et percé de toutes parts, qui officie à l’entrée depuis des années, indéracinable!

Une fois sur place, baladez-vous tranquillement un verre de Jaggermeister à la main, au son d’ Ellen Allien et de son label Bpitch Control, montez au Panorama Bar à l’étage, flânez parmi les alcôves cachées, par ci, par là, et bien vite, vous vous sentirez envahi par l’âme de ce club. Le noir profond vous fera perdre la notion du temps, sachant que le Berghain reste ouvert non stop du samedi ou lundi matin, un bon moyen pour oublier de rentrer chez vous (prévoir de se sentir un peu vampire lorsque vous verrez enfin le jour). Si l’envie vous prend de passer un week end surréaliste entre potes, prenez un aller-retour pour Berlin et filez au Berghain (âmes sensibles s’abstenir tout de même…)! N’oublions pas qu’un lieu de liberté si absolue se prête forcément à une fermeture un de ces 4, allez-y tant qu’il est encore temps et dans quelques années, vous pourrez entretenir le mythe à votre tour en racontant à vos petits enfants: à l’époque, nous, c’était autre chose, il y avait le Berghain….

 

 

crédit photo:Grégoire Cachemaille

BERGHAIN / PANORAMA BAR
Am Wriezener Bahnhof
10243 Berlin

 

 

Retrouvez nos autres City Guides ICI

♦♦♦

Et Suivez nous!

FACEBOOK // TWITTER // INSTAGRAM // PINTEREST

♦♦♦

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...