bento-paris-tokyo-amalgame-magazine-2013

Le jour ou j’ai amené mon bento au boulot, j’avais trop le melon. C’est quand même la grosse classe ce concept de bouffe du midi saine, complète, et bien rangée. Bravo les japonais. Au début je pensais qu’il était impossible de s’imposer un tel truc à préparer tous les jours. Mais finalement, si on prend les choses simplement, ça passe tout seul.
Déja, pas obligé de courir après un vrai riz japonnais ou une feuille de nori pour se lancer dans le truc. Un bento c’est bon aussi avec les produits qu’on a sous la main.
La tête de Sailor Moon sculptée dans de fromage on peut laisser tomber aussi.
Ensuite il faut penser compartiment. [Entrée] [plat] [fromage] [dessert], soit la totale. Une fois qu’on a les cases, il suffit de les remplir avec des choses qui nous ferront plaisir et même pas forcement très cuisinées. Le minimum syndical suffi.

Suggestions Gaston
Pour l’entrée : une salade de tomates cerises, du chou fleur cru avec une petite crème, un tartare d’avocat…
Pour le plat : du poisson fumé ou des boulettes de viande accompagnées de riz, pates, lentilles…
Pour le fromage : des billes de mozza, des lamelles de beaufort, des cubes de gouda épicés au cumin…
Pour le dessert : un fruit de saison coupé et un morceau de cake, quelques sablés ou même des carrés de chocolat.

▲▲▲

Pour ce bento

l’omelette japonaise (il en restera pour un autre jour)
6 œufs – 2 cuillères à soupe de bouillon froid – 2 cuillères à soupe de sauce soja – 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc – 2 cuillères à soupe de sucre – quelques branches de persil plat

la salade croquante
1 bout de concombre – 1 /4 de pomme granny – 3 radis roses – 1 petit oignon nouveau – 1 cuillère à café bombée de graines de sésame – vinaigre de Xérès & huile d’olive – sel & poivre

le fromage
30g de feta – 2 feuilles de basilic – poivre

+ 1 portion de riz à risotto
+ 1 figue fraiche
+ quelques noix
+ 1 cookie de la recette imbattable de Marc Grossman

▲▲▲

Commencer par l’omelette japonaise. Mélanger les œufs, le bouillon, le sucre, le vinaigre et la sauce soja ensemble dans un petit saladier sans faire trop mousser. Préparer le persil en ciselant les feuilles finement. Réserver.
Faire chauffer une poêle sur feu moyen et la huiler légèrement. Quand elle est bien chaude, verser environ 1/3 de la préparation et la répartir sur toute la surface de la poêle (technique ancestrale de la crêpe). Parsemer de persil.

Quand l’omelette commence à prendre, replier un tiers vers soi puis un deuxième tiers. Ça donne une sorte de pliage en portefeuille en bas de la poêle.

omelette-amalgame-magazine-2013

Remonter le tout en haut et là ça devient délicat (à expliquer surtout mais en vrai c’est facile, juré) : Tout en soulevant la première omelette, verser une autre partie de la préparation pour faire une deuxième crêpe-omelette. Une fois cela bien réparti reposer l’omelette cuite dessus. La première sera ainsi littéralement fondue dans la deuxième. Parsemer de persil. Quand la deuxième omelette est cuite la replier avec celle préparée avant, comme avant.

Et ainsi de suite jusqu’à épuisement de la préparation crue. A la fin ça donne un gros pavé d’omelette feuilletée.

Une fois cuit, poser le tout sur un grand morceaux de film alimentaire. A l’aide du film, rouler l’omelette sur elle même en serrant bien, comme un maki. Faire refroidir au réfrigérateur pour que ça « fige ».

On passe ensuite à la salade. Couper les radis et l’oignon en fines lamelles, le concombre et la pomme en petits cubes. Mettre le tout dans un petit bol et assaisonner avec les graines de sésame, du sel, du poivre, une cuillère à café de vinaigre et 3 cuillères à café d’huile. Réserver.

bento3

Faire cuire le riz au rice-cooker ou à l’étouffée.

Couper la feta en cube et l’assaisonner avec du poivre et le basilic ciselé. Réserver

Couper la figue en 4.

Couper une portion d’omelette en grosses tranches.

Voilà. Reste plus qu’à tout mettre dans son bento.
Pour compartimenter on peut se servir de grandes feuilles de basilic ou de salade. Le papier sulfurisé marche bien aussi pour emballer le gâteau par exemple.
Pour la salade il faut juste veiller à ne pas mettre trop de vinaigrette pour éviter que le riz soit complètement imbibé. Sauf si on a un bento de compèt à avec des compartiments bien étanches.

Tout cela peut se manger chaud tout de suite ou froid le lendemain évidemment. C’est le but un peu.

Ça va fanfaronner à la cantoche.

▲▲▲

bento 4

♦♦♦
Suivez-nous !

FACEBOOK //  INSTAGRAM // PINTEREST // TWITTER 
♦♦♦

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...